LES  PUBLICATIONS  DE  L'ANTENNE   ICD 06      •La colonne centrale ci-dessous propose à la lecture les articles publiés par ordre chronologique, du plus récent au plus ancien.
     •Pour revenir en début de page, cliquer sur le bouton droit "Haut de page"
     •Pour revenir au début du blog, cliquer sur le bouton gauche "Retour Accueil"

12 novembre 2013

Yakin Alladassi (1967)


Rencontre à Gbovié du peintre Béninois Yakin, qui vit et travaille à Ouidah.



«Yakin est incontestablement l’un des artistes béninois de la nouvelle génération à qui la matière parle le plus. L’ensemble de son œuvre tourne autour de l’homme, la matière et de la tradition africaine...
Lire la suite          ▼
Poussé par sa motivation, il a été formé dans l’atelier de Joseph Kpoby, puis commença des recherches sur l’art africain. En cela il a été marqué par l’esprit de ses aînés qui ont été les précurseurs de l’art « Vohou Vohou » : Kra N’Géssan, Ludovic Fadaïro, et Youssouf Bath de Côte d’Ivoire. Il a été ensuite interpellé par le travail de Jean-Michel Basquiat, qui a produit un déclic dans son œuvre. Comme un archéologue il creuse la profondeur de l’être humain, pour démasquer cette nature hostile et barbare cachée en lui. C’est pourquoi sur ces toiles on distingue des figures grimaçantes, cruelles, aux couleurs violentes. On a pu traiter Yakin de tourmenté, voire violent ou fou. Il dit : « Je suis venu dans un monde chaotique, hostile, déshumanisé, et amnésique, qui a besoin d’être soigné. Par ma peinture j’essaie de soigner la conscience de l’homme ». Quatre éléments sont importants dans le travail de Yakin : la tête, les yeux, la bouche, les oreilles. La tête est le champ de bataille humaine, les trois autres expriment l’insatisfaction. L’ensemble représente « l’usine de production » qui engendre tous les conflits internes et externes sur cette terre. Ainsi l’œuvre de Yakin nous invite à la découverte de l’homme et de sa nature… » by http://www.artmajeur.com


Pour envoyer un commentaire, cliquer ci-dessous
                                                             

Aucun commentaire: