LES  PUBLICATIONS  DE  L'ANTENNE   ICD 06      •La colonne centrale ci-dessous propose à la lecture les articles publiés par ordre chronologique, du plus récent au plus ancien.
     •Pour revenir en début de page, cliquer sur le bouton droit "Haut de page"
     •Pour revenir au début du blog, cliquer sur le bouton gauche "Retour Accueil"

03 avril 2013

Une architecture humaniste et libertaire

Patrick Bouchain parle d'Architecture...et d'Afrique:


«L’architecture ne peut pas être autrement qu’humaniste. L’homme à un moment donné, pour se protéger, a commencé à construire. Puis il a découvert que construire pour se protéger du vent, des bêtes sauvages, n’était peut-être pas suffisant, qu’il fallait avoir du plaisir à habiter ces abris, avoir du plaisir à montrer à l’autre ce qu’il savait faire, peut-être l’aider. Je pense que dans l’histoire de l’humanité, l’architecture c’est le lien social. On ne construit pas pour soi seul, c’est le début de la civilité, donc l’architecture est obligatoirement humaniste. Et pour moi, libertaire. Je dois ajouter que j’ai arrêté de faire de l’architecture en allant en Afrique. Parce que j’ai découvert pendant mon service militaire qu’il y avait des pays que l’on déclarait incapables de construire et qui avaient une architecture vernaculaire absolument merveilleuse. C’est là que j’ai compris qu’il fallait arrêter de construire. Et donc à tous ceux qui habitent des maisons qui ne sont pas sur le modèle occidental je leur dis : qu’ils les gardent le plus longtemps possible».
 Propos recueillis par Danielle Birck, RFI


Lire la suite          ▼



 "...Et on voudrait nous faire croire que c’est un art inabordable, que c’est l’œuvre des techniciens, des politiques, et que si on fait parler les usagers, c’est démagogique. On oublie aussi que dans une société mécanisée comme la nôtre, c’est peut-être le dernier grand ouvrage fait à la main: il peut y avoir des objets industrialisés, mais tout est assemblé par les hommes et ce qui est invraisemblable c’est qu’on ne joue pas de la diversité que la main peut apporter, qu’on ne cesse de tendre vers un standard qui ne correspond en rien à l’harmonie humaine».



Entretien avec Patrick Bouchain partie 1 par Metropolitiques


Entretien avec Patrick Bouchain partie 2 par Metropolitiques


Entretien avec Patrick Bouchain partie 3 par Metropolitiques


Entretien avec Patrick Bouchain partie 4 par Metropolitiques






Pour envoyer un commentaire, cliquer ci-dessous
                                                 

Aucun commentaire: