LES  PUBLICATIONS  DE  L'ANTENNE   ICD 06      •La colonne centrale ci-dessous propose à la lecture les articles publiés par ordre chronologique, du plus récent au plus ancien.
     •Pour revenir en début de page, cliquer sur le bouton droit "Haut de page"
     •Pour revenir au début du blog, cliquer sur le bouton gauche "Retour Accueil"

24 octobre 2012

Intervention de Diébédo Francis Kéré, architecte

Architecture : le retour à la terre de Diébédo Francis Kéré


La vidéo présentée a été réalisée lors du cycle de formation Ekopolis  "Concevoir et construire durable, du territoire au bâtiment". 
La thématique de cette journée était "ARCHITECTURE: quelle architecture pour le « développement durable » ?". 
L'intervention de D. F. Kéré a porté sur la construction durable en Afrique à travers l’exemple de l'école primaire du village de Gando”.

Intervention de Diébédo Francis Kéré, architecte


Voir le résumé de l'intervention
                 ▼


Résumé de l'intervention

La motivation profonde de l’architecte est de promouvoir une architecture moderne et soutenable en Afrique. Issu d’une communauté rurale africaine, où 80% des personnes sont illettrées, et ayant eu la chance de poursuivre une éducation supérieure en Europe, il considère qu’il est de son devoir d’utiliser ses capacités au bénéfice des populations de son continent natal. « Chaque enfant dans le monde est pleinement créatif. Ce qui lui permet d’utiliser son potentiel, c’est l’éducation. Je suis convaincu qu’une architecture intelligente permet à ce potentiel de survenir. C’est ce que j’essaie de faire » (Francis Kéré). Pour atteindre la soutenabilité, les projets adoptent des principes de conception qui visent le confort climatique à bas coût de construction, qui tirent le plus d´efficacité possible des matériaux locaux et du potentiel de la communauté autochtone. Les projets adaptent d´une manière simple les technologies des pays industrialisés. Durant le projet de l’école de Gando, il a appris aux habitants à raffiner l’argile et les matériaux locaux, et montré comment les différentes techniques de construction pourraient améliorer encore davantage leurs performances. Ainsi, les personnes ayant appris par le biais du projet de construction ont ensuite pu s’engager dans leurs propres projets de bâtiments sans nécessité d’une aide extérieure. Peu après l’ouverture, l’école comptait plus de 280 élèves de Gando et des villages voisins, ce qui a créé le besoin d’une extension. Aujourd’hui, l’école accueille plus de 600 élèves avec la construction d’un nouveau bâtiment de 4 classes. Un groupe d’habitations pour les enseignants de l’école est construit selon les mêmes méthodes. Ces logements servent aujourd’hui de modèle pour un habitat qui pourrait trouver son développement dans toute la sous région. Les buts de Francis Kéré sont de favoriser les techniques traditionnelles de construction parmi les populations locales et de développer des méthodes innovantes et solutions de construction pour des conditions climatiques extrêmes.

Biographie et bibliographie de D. F. Kéré

Diébédo Francis Kéré est un jeune architecte du Burkina Faso qui a fait ses études à Berlin, en Allemagne. Durant ses études, il fonde avec des amis l’association « une école pour Gando » dont le but est de créer des bâtiments qui répondent à des conditions climatiques extrêmes, et de soutenir les habitants du Burkina Faso dans leur démarche de développement. Avec l’argent mobilisé par l’association, il réalise avant la fin de ses études son premier projet, l’école primaire de son village natal, Gando, pour lequel il obtient en 2004 le « prix Aga Khan pour l’architecture ». Parallèlement à son activité dans sa propre agence d’architecture, Francis Kéré enseigne à l’Université technologique de Berlin sur les sujets de l’habitat, des bâtiments publics et du développement urbain, des stratégies pour des bâtiments climatiquement intéressants et l’utilisation soutenable des matériaux et des ressources locales. Sa devise est « Aider les gens à s’aider eux-mêmes ». Seuls ceux qui prennent part à ce processus de développement peuvent apprécier les résultats et sont en mesure d´utiliser les connaissances acquises pour leur propre développement. C’est l’essence de son approche architecturale.
☞ Voir en ligne toutes ses publications.







1 commentaire:

Catherine Houssin a dit…

une idée comme çà ... si on tentait de l'inviter pour une conférence ... Berlin- Nice, çà doit pourvoir se faire