LES  PUBLICATIONS  DE  L'ANTENNE   ICD 06      •La colonne centrale ci-dessous propose à la lecture les articles publiés par ordre chronologique, du plus récent au plus ancien.
     •Pour revenir en début de page, cliquer sur le bouton droit "Haut de page"
     •Pour revenir au début du blog, cliquer sur le bouton gauche "Retour Accueil"

13 octobre 2012

Diébédo Francis Kéré, Atchitecte

gando school L’architecte Francis Kéré possède déjà une grande expérience en matière de construction scolaire. À Gando, son village natal au Burkina Faso, il a construit, avec des habitants et une main-d’œuvre formée sur place, une école primaire y compris les logements du personnel enseignant. Il a construit également un collège à Dano.
Grâce á sa conception d’une double toiture avec plafond voûté et fenêtres aérantes, on parvient à climatiser les salles intérieures à 25° par une température extérieure de 40° à l’ombre, tout en maintenant une très bonne luminosité et sans recours à l’électricité ! La construction d’une telle école, qui crée des conditions adaptées à l’étude et à la réalisation par les enfants de leurs propres travaux, est déjà largement avancée.


Lancer le diaporama des photos Francis Kéré

 Lire la suite
          ▼


Diébédo Francis Kéré,  né en 1965 à Gando (Burkina Faso) est le fils ainé du chef de ce village composé de maisons en terre. Il est le premier et le seul garçon du village à avoir été envoyé à l’école, située dans ville voisine Tenkodogo. Grâce à un programme de développement allemand, il part pour Berlin et y finit l’école secondaire. Il obtient par la suite un diplôme d’architecture à la Technische Universität de Berlin, où il enseignera plus tard en tant que professeur.
Assez tôt, Francis Kéré prend la décision d’apporter à son village les connaissances acquises en Allemagne. Etudiant encore, il prend l’initiative d’assurer la construction d’une école au village et crée, dans ce but, une association de collecte de fonds « Schulbausteine für Gando ». Ayant obtenu le financement, il retourne dans son pays, convaincu de la nécessité d’employer des moyens locaux pour la réalisation du projet. Pour participer à la construction de l’école, les enfants apportent des pierres tous les jours jusqu’à ce que leur quantité soit suffisante pour lancer la construction. Francis Kéré enseigne ensuite aux maçons la technique de travail avec la terre compressée stabilisée. Au début, la population est déçue de ne pas voir une école construite en béton à la mode des Français.


Elle se rend très vite compte que l’école en terre est beaucoup plus confortable, car elle s’adapte parfaitement aux températures de 40°C. De plus, son esthétisme d’une parfaite simplicité lui vaut le Aga Khan Award for Architecture en 2004 ainsi que le BSI Swiss Architectural Award en 2010,  ce dernier étant remis par le célèbre architecte Mario Botta avec les mots suivants: « Le travail de Francis Kéré n’est pas juste un projet de développement, mais également un travail d’une grande qualité architecturale, avec ses éléments essentiels comme le sol, les murs et le toit. On peut dire que Francis Kéré nous apprend quelque chose. Son travail nous rappelle le sens premier de l’architecture, la protection de l’être humain. »



Son expérience: La durabilité économique et culturelle peut uniquement être accomplie avec la participation des populations locales. Avec la construction de l’école à Gando, Kéré a démontré que les matériaux de construction traditionnels, comme la terre compressée, étaient idéaux pour la qualité du climat interne.

Voir aussi les liens:
Francis Kéré-Mali 
La conférence de F.Kéré
Site web Francis Kéré
Ecole secondaire-Francis Kéré
Francis Kéré-Afrique
Architecture solidaire-francis Kéré






Aucun commentaire: